Le Tourbillon – Journal officiel mensuel de la Ville de La Chaux-de-Fonds

Journal officiel mensuel
de la Ville de La Chaux-de-Fonds

Le Tourbillon a 1 an : il grandit !

La première année d’existence du Tourbillon, journal officiel mensuel de la Métropole horlogère, fut une grande réussite. Il s’agissait de trouver le bon moyen afin que le Conseil communal, le Conseil général, les Services de la Ville, les associations, les commerçants·es et tous les acteurs qui font notre cité puissent s’adresser à la population. Il s’agissait que des projets, des visions, des défis, des tâches accomplies ou à accomplir, bref des réalités diverses dans leur nature et leur importance, soient présentés. 

Chères lectrices, chers lecteurs, il s’agissait qu’une voix informative locale s’adresse à vous afin de soigner le lien qui vous unit à la ville que vous habitez. Les retours que le Conseil communal a reçus sont si positifs et les attentes de communication et d’information des uns et des autres si vives qu’il a été décidé de passer à un Tourbillon de huit pages et de le doter d’un site internet afin que ses articles puissent également être consultés en ligne.

 

il s'agissait qu'une voix informative locale s'adresse à vous afin de soigner le lien qui vous unit à la ville que vous habitez.

Ici ou là, toutefois, la critique fuse : c’est la Pravda ! C’est un journal de propagande ! Non. Les raisons sont évidentes. D’abord, un journal de propagande se cache, ne révèle pas sa vraie nature. Or, Le Tourbillon s’affiche fièrement comme un mensuel officiel, soit un organe informatif produit et diffusé par la Ville. Ensuite, un journal de propagande transforme la réalité afin de convaincre, voire de manipuler. Or, Le Tourbillon ne tord par la réalité, il a le devoir institutionnel de la transparence et de la vérité ; par contre, c’est vrai, il n’a naturellement aucune vocation ni pour le scoop, ni pour la critique facile ; il n’aspire pas à remettre en question ou à mettre en doute. Il se contente modestement de délivrer l’information la plus précise possible d’une réalité telle que la Ville la perçoit. Sans plus, sans moins. À l’heure des fake news et des incessantes polémiques, ça fait aussi du bien. 

Pour terminer cet édito, le Conseil communal aimerait remercier à l’occasion de ce premier numéro 8 pages, toutes les contributrices et les contributeurs du Tourbillon, toutes celles et tous ceux qui le lisent ou qui nous proposent des sujets. Surtout, nous aimerions féliciter la petite équipe du Service de la communication, qui chaque mois, le prépare avec talent et passion.

Le Conseil communal